Environnement

Quelle est la différence entre la terre vegetale et le terreau ?

La terre végétale est d’origine naturelle, elle est composée de sable, de limon et d’argile. Le terreau, quant à lui, est un mélange artificiel de ces trois éléments. En général, la terre végétale est plus riche en matière organique que le terreau et permet donc une meilleure absorption des nutriments par les plantes. La terre végétale est concernée par une norme depuis 2002 qui fait état des conditions de sa commercialisation. C’est sa composition qui détermine si oui ou non, la terre vendue est de la terre végétale. Cela encadre la production et la vente de ce végétal nutritif qui fait partie des meilleurs supports de culture.

La terre vegetale : moins dense que le terreau ?

Les bienfaits de la terre vegetale

La terre vegetale est une excellente alternative au terreau pour les jardiniers soucieux de la santé de leurs plantes. En effet, elle est moins dense et permet donc aux racines de mieux respirer. De plus, elle contient des éléments naturels et correspond globalement à la terre que l’on peut trouver dans un jardin, si ce n’est qu’on lui a apporté quelques amendements et des matières organiques comme le fumier de cheval, des éléments fertilisants naturels qui participent au développement de la plantation (potager comme fleurs). Facile à manipuler, elle est fertile et accompagne le jardinier dans son travail.

Pourquoi choisir la terre vegetale pour les potagers et les jardins ?

La terre végétale est idéale pour encourager la rétention d’eau dans les plants, elle correspond ni plus ni moins à la terre de jardin à qui on aurait ajouté un amendement organique qui améliorerait sa fertilité. ce qui la rend plus facile à travailler. En outre, elle est riche en nutriments et permet un meilleur drainage de l’eau. Elle est donc idéale pour les plantes qui nécessitent beaucoup d’engrais et d’eau. Les massifs apprécient la terre végétale enrichie en nutriments, en éléments nutritifs qui offrent des apports conséquents tout en conservant une excellente aération. Pour le jardinage, mélanger de la terre végétale avec du compost dont vous connaissez la provenance est le mélange de terre le plus performant.

Avec le bon arrosage et les bons amendements organiques, les éléments minéraux nécessaires et un ensoleillement adapté, particuliers et professionnels ont toutes les clés en mains pour faire pousser les plantes de leurs rêves sans trop de difficultés. Il est important d’enrichir la terre en fonction des végétaux à faire pousser et offrir un apport de terre végétale conséquent. L’utilisation d’un composteur peut être très pratique pour les paysagistes en herbe, il permet de créer une matière organique riche avec les déchets verts de la maison, de la matière organique animale, une couche de humus avec des feuilles mortes et autres résidus végétaux pour planter chaque plant dans un environnement approprié.

Les avantages de la terre vegetale pour le jardin

La terre végétale est un élément qui a une origine végétale et qui encourage la fertilisation grâce à des oligo-éléments essentiels. Elle est également plus riche en nutriments, ce qui en fait un meilleur choix pour les jardiniers amateurs. Pour le rempotage on conseille d’utiliser le terreau universel ou le terreau de rempotage (terreau horticole, terreau de plantation).

Cette terre peut être pratique pour créer un terrassement, semer et faire pousser des plantes avant repiquage. Sa composition modifiée permet d’apporter toutes les matières fertilisantes nécessaires aux plantes ce qui en fait un excellent terreau naturel. On trouve généralement dans la terre végétale amendée : des oligo-éléments, des minéraux, des micro-organismes, un fertilisant naturel (fumiers, compostage, déchets verts, etc.). Pour les plantes d’intérieur on ajoutera souvent des billes d’argile, du gravier de pouzzolane, les granulés de perlite, etc. La vente de terre végétale se fait en magasin de jardinerie, il s’agit généralement d’un produit prêt à l’emploi avec d’autres engrais verts et terreaux dans les rayons d’aide au jardinage.

Elle se distingue en plusieurs catégories selon les types de sols et la norme nf qui régie sa vente pour le travail du sol :

  • Terre argileuse

  • Terre calcaire

  • Terre humifère

  • Terre calcaire

  • Terre franche

Le terreau favorise la croissance des plantations

Le terreau est une matière organique naturelle composée d’éléments végétaux et animaux en décomposition. Il est utilisé comme un substrat pour les plantes, car il a une meilleure capacité d’absorption d’eau que le sol. De plus, le terreau permet une meilleure circulation de l’air, ce qui favorise la croissance des plantes.

Le terreau est une matière organique naturelle composée de débris végétaux et d’humus. Il est utilisé comme substrat pour les plantes en pot, les jardinières et les platebandes. Le terreau a une meilleure capacité d’absorption d’eau que le sol. Cela favorise la croissance des plantes et permet de réduire l’arrosage. De plus, le terreau est plus riche en nutriments que le sol et contribue donc à fertiliser les plantes jusqu’à la floraison, il garde une capacité de rétention d’eau inférieure à celle de la terre végétale. Grâce à la terre végétale, cultiver et procéder à un engazonnement dans votre jardin est très facile. Elle est le lieu de vie idéal pour les vers de terre qui se chargent de créer des galeries souterraines et qui permettent une aération idéale de la terre.

Les plantations d’arbres en grande quantité impliquent d’améliorer la terre en amont, parfois faire pousser certaines variétés de plantes fleuries dans les lieux destinés à la culture est une solution pertinente. La bonne terre joue un rôle crucial pour les espaces-verts, elle doit disposer de toutes les substances nutritives essentielles pour être le sol riche qu’attendent les plantes comme les arbres fruitiers, le gazon et les plantes à fleurs (azalées, orchidées, plantes vivaces, plantes aromatiques, etc.).

La terre végétale maintient les semences et les plantes en bonne santé

La terre végétale fait partie des substrats meubles composés de diverses matières organiques. Elle est riche en humus et en matières nutritives, il peut s’agir d’une terre sableuse, d’une terre argileuse, de la terre de bruyère, de tourbières ou de compost végétal, ce qui la rend très utile pour les plantes et l’agriculture biologique puisque les terres végétales ne contiennent aucun ingrédient chimique. La technique du paillage est idéale pour utiliser n’importe quels types de terre assimilables dans les cultures d’arbres et arbustes notamment. Autrement, la culture de la végétation en pleine terre est la deuxième technique de jardinage la plus courante. Pour faire pousser des fruitiers, des légumes, des fleurs et autres végétaux, veiller ce que le support de culture présente tous les apports nécessaires et l’agrémenter d’un bon terreau, rien de tel que la terre végétale mêlée à l’engrais organique.